ecodurable.fr

logo_ecodurable.jpg

Lundi 10 décembre 2018

Accueil

Echos durables

AGENDA

FORMATIONS

REGLEMENTATION

LIVRES

GOOGLE ECODURABLE

 

Admin

Notre planète

Reporterre

Agir pour la planète

FLASH



Ce site est listé dans la catégorie Environnement : Développement durable énergies renouvelables de l'annuaire Referencement et Dictionnaire




Aidez au développement d'ECODURABLE.fr


ECODURABLE.fr,
ce portail consacré à l'écologie au jour le jour est à destination du grand public afin de mettre à sa disposition un large panel d'informations sur les choix intelligents en terme de développement durable.


Le prix du pétrol en temps réel.





Toutes les nouvelles

Poster une nouvelle

 

Page :  <  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  > 


Vers une fin partielle du Bisphénol... envoyé par ECODURABLE le 22/06/2010 @ 20:50

Les députés devraient voter demain une interdiction du bisphénol, mais une interdiction seulement partielle. Quant aux phtalates, on apprend qu'ils sont toujours utilisés dans les hôpitaux. Ces produits sont des CMR - cancérogène, mutagène et reprotoxique - ce qui signifie que ces produits peuvent provoquer des cancers et des troubles de la reproduction, des cas de stérilité masculine, mais aussi, des foetus atteints dans le ventre de leur mère, et des enfants qui naissent avec des anomalies. La député et pédiatre Edwige Antier racontait la semaine dernière qu'elle voit de plus en plus de petits garçons avec un sexe très petit et mal formé, qu'il faudra opérer et des petites filles de deux ans qui ont des seins d'adolescente.

Le bisphénol A est utilisé dans toutes sortes de plastics, comme les biberons, mais aussi les canettes, les boites de conserve ou encore les bouilloires. Les députés, c'est vrai, s'apprêtent à l'interdire, mais seulement dans les biberons. Pour les autres produits, la question repoussée à l'année prochaine, c'est ce que vient d'annoncer le gouvernement. Une décision incomprise et mal perçue, alors qu'on débat justement à l'assemblée aujourd'hui du principe de précaution.

Les phtalates, ils servent à assouplir le plastique. On n'en trouve plus dans les jouets en plastique, il se vend des sex toys sans phtalate, mais on dénonce la présence de phtalates dans les hôpitaux. Il y en aurait du sol au plafond, et dans les dispositifs médicaux, genre cathéter, set à intraveineuse, etc... y compris dans les services accueillant des enfants prématurés. La députée Valérie Boyer présente demain une proposition de loi pour limiter la présence des phtalates à l'hôpital.

OGM: Monsanto gagne en justice contre des agriculteurs bio américains envoyé par ECODURABLE le 22/06/2010 @ 05:37

La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison lundi au groupe agrochimique Monsanto et annulé la suspension de la vente de semence de luzerne génétiquement modifiée, décidée parce que des agriculteurs "bio" craignaient la contamination de leurs cultures.

Un juge fédéral de Californie avait, en mai 2007, émis une injonction, confirmée en appel en 2009, interdisant la vente par Monsanto de ces semences pour résister aux herbicides.

Le jugement demandait aussi au ministère de l'agriculture (USDA) de mener une vaste étude d'impact environnemental (IES), ce qu'il avait omis de faire en dérégulant en 2004 la commercialisation de ces semences.

Il s'agissait du premier dossier traitant des OGM devant la plus haute juridiction américaine.

Les juges ont estimé par sept voix contre une (un juge s'est récusé) que les tribunaux inférieurs avaient agi de façon "prématurée", alors que le ministère américain de l'Agriculture n'avait pas encore mené d'étude d'impact environnemental sur la luzerne Monsanto.

Le tribunal fédéral "n'avait aucun besoin d'empêcher l'administration de mettre en oeuvre une dérégulation partielle conforme à la loi", a affirmé la Cour.

Les plaignants, des fermiers spécialisés dans l'agriculture biologique soutenus par des organisations écologiques, craignaient que les organismes génétiquement modifiés ne contaminent leurs cultures attenantes.

Mais lors de l'audience, fin avril, les juges avaient eu l'air peu intéressés par les éventuels impacts sur la santé et l'environnement des OGM.

Ils avaient davantage insisté sur le fait de savoir si le tribunal avait édicté son interdiction commerciale à bon escient ou s'il aurait dû demander au ministère de l'Agriculture de revoir son autorisation à la lumière d'une étude d'impact.

Dans leur décision, les juges rappellent que le tribunal fédéral a suspendu la vente de luzerne Monsanto, "sans tenir compte de la surface limitée sur laquelle elle serait semée, de la distance obligatoire isolant les organismes génétiquement modifiés des autres cultures, de la rigueur des règles présidant aux récoltes et à la distribution (...) et donc sans tenir compte du fait que le risque pouvait être minime pour l'environnement".

La Cour suprême a renvoyé l'affaire devant un tribunal inférieur pour qu'il réexamine le dossier à la lumière de sa décision.

Jardin : Divisez vos factures d'eau grâce aux "compteurs verts"! envoyé par ECODURABLE le 20/06/2010 @ 17:33

Vous ne récupérez pas encore l’eau de pluie mais arrosez votre jardin avec de l’eau du robinet ? Cela vous revient cher ? Demandez à votre distributeur un « compteur vert » pour l’eau du jardin. Le principe ? Vous ne payez pas l’assainissement des eaux utilisées pour arroser et divisez votre facture d'eau!
Le principe du compteur vert, dit aussi « compteur agricole » est simple : vous n'avez pas 1 seul compteur d'eau, mais 2.

Compteur 1: votre compteur traditionnel. Il comptabilise votre consommation d'eau courante, destinée à devenir des "eaux usées" ("grises" et "vannes"). Lorsque vous recevez votre facture d'eau, vous devez donc payer l'assainissement de cette eau en plus de la consommation pure.

Compteur 2: un 2ième compteur, indépendant de votre compteur d’eau traditionnel. Il est dit "compteur vert" et comptabilise l’eau utilisée pour des usages "ne rejetant pas d'eau usées", comme l'arrosage puisque l'eau retourne directement à la terre, sans passer par la case "assainissement". Sur la facture d'eau il n'est donc pas compté.

L’eau moins chère avec les « compteurs verts » !

Avec ce système de "compteurs verts", vous payez moins cher l'eau du robinetque vous utilisez pour l'arrosage du jardin et autres usages "propres". Car pour l’eau, c’est l’assainissement et non pas l’acheminement qui coûte le plus cher. Le compteur vert vous permet donc en définitive de diviser la facture de cette eau par 2, 3 ou 4 ! Ce compteur vert n’est pas gratuit toutefois : en effet vous devrez payer un abonnement pour la location et l’entretien du compteur. Le coût de cet abonnement peut varier selon les communes. L’investissement reste toutefois rentable si vous avez un grand jardin bio!

A qui s’adresser ?

Ce dispositif de deuxième compteur n'est pas disponible partout. Un seul moyen pour savoir si vous pouvez avoir accès à ces compteurs verts, ainsi que pour connaître le coût de leur location/entretien: contactez votre distributeur d'eau et/ou votre mairie.

Idée sortie du Week-end: les serres du jardin des plantes ! envoyé par ECODURABLE le 20/06/2010 @ 12:49

Si vous en savez où aller en famille ce week-end et que vous cherchez une idée sortie nature pas trop loin de Paris… Pensez aux Serres du Jardin des Plantes! Depuis le 2 juin, elles accueillent de nouveau des visiteurs et les entraînent dans 4 univers magiques et exotique qui plairont aux petits et aux grands.
Idée sortie du Week-end: les serres du jardin des plantes !

Vrai dépaysement, les Serres du Jardin des Plantes ont été restaurées pendant près de 6 ans pour offrir au public un nouvel espace, repensé côté muséographie, mais toujours aussi magique.

4 serres pour plus d’aventures !

La réouverture des 4 serres: la serres des forêts tropicales humides, la serre des déserts et milieux arides, la serre de Nouvelle Calédonie et la serre de l'Histoire des plantes, a demandé un énorme travail et beaucoup de fonds. Et le résultat est là.

Profitez un maximum de la serre de Nouvelle Calédonie! Et si vous vous demandez pourquoi la Nouvelle Calédonie a droit à sa serre spécifique, sachez que 75% de la flore calédonienne est endémique. Elle est aussi la représentante de maillon très ancien de l'histoire des plantes.

L'histoire évolutive des plantes a donc désormais sa serre à elle au jardin des plantes avec la serre de l'Histoire des plantes. Une grande nouveauté qui vous fera découvrir l'odyssée végétale, de la sortie des eaux au royaume des fleurs. Quant à la serre tropicale, elle vous plongera au cœur d'un petit bout de jungle entre plantes utiles à l'homme et représentantes de toutes les types de plantes de la forêt tropicale! Arbres, herbes géantes, lianes, en tous genres, se mêlent aux vanilles-orchidées, au cacaoyer, à la banane à l'acajou et à la pervenche de Madagascar...

Enfin la serre des déserts nous transporte à l'opposé du royaume humide de la jungle, dans les terres arides, reconstituées pour le Jardin des Plantes. Des spécimens uniques, étranges, et ingénieux qui déploient tous les stratagèmes possibles pour se protéger du soleil et conserver l'eau précieuse...

Bref, une visite pour le bonheur des petits et des grands, et un bel évènement pour année de la biodiversité! Informations utiles: Les serres du Jardin des Plantes, au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, sont ouvertes en été : de 10 h à 18 h jusqu'à 18 h 30 le dimanche, en hiver : de 10 h à 17 h. Le prix est de 5 € adultes, 3 € enfants (entre 4 et 14 ans), gratuit pour les moins de 4 ans. crédit photo: ©Manuel Cohen/ Flickr/ dalbera

En 2015, c’est sûr, l’habitat sera écologique envoyé par ECODURABLE le 19/06/2010 @ 06:00

L’une des principales attractions de l’exposition met en scène les technologies permettant de réduire les émissions de CO2.
Le programme "Une famille dans le monde" de l'Exposition universelle va démarrer sous peu. A travers l'histoire - projetée à l'horizon 2015 - de la famille de M. Hao, un habitant de Shanghai, cet ensemble d'attractions met en scène un quotidien urbain "à basse émission de carbone", permettant aux spectateurs d'apprécier les bienfaits que l'on peut attendre de la technologie.

Selon Yang Yin, le responsable du programme, les différentes présentations occuperont un espace de 4 000 mètres carrés à Pudong et se dérouleront sous cinq pavillons hémisphériques pouvant accueillir près de 10 000 visiteurs par jour. Il s'agira de l'ensemble ayant la plus grande envergure, la plus grande hauteur et la plus grande capacité d'accueil de tout le parc de l'Exposition universelle.

L'objectif est de faire interagir le public avec des éléments de l'histoire afin de lui faire découvrir les nouvelles technologies qui seront à l'œuvre en 2015. "La 'porte invisible' fait par exemple entrer le visiteur dans des scènes virtuelles dignes des films de James Bond. Ce système de reconnaissance faciale est capable de reconnaître une personne automatiquement en scannant les principales caractéristiques de son visage. La famille Hao utilise par ailleurs les réseaux intelligents de l'avenir. Elle a notamment recours à un système de télésoins qui lui permet d'entrer en contact avec des médecins ou des proches situés à des milliers de kilomètres de distance pour obtenir facilement un diagnostic et des conseils de traitement par vidéoconférence de haute qualité, ou encore un dossier médical par voie électronique. Dans la première cuisine à faible émission de carbone de la planète, les fruits et légumes consommés sont produits selon un principe d'autosuffisance. Dans le champ de culture hors sol irrigué par des substances nutritives, il suffit de quinze à vingt jours pour faire parvenir à maturité tomates, légumes verts ou fraises. Le maître de maison les cueille lui-même et le visiteur peut ainsi expérimenter une version réelle du jeu en ligne Happy Farm. A l'extérieur de la maison, enfin, trois éoliennes produisent l'électricité nécessaire au foyer et alimentent les batteries du concept-car électrique de la famille."

"Les programmes cherchant à réduire les émissions de CO2 en faisant appel à des technologies avancées ont déjà donné lieu à des applications, explique Yang Yin. Au cours des deux dernières années, ils ont fait leur entrée dans la vie des citadins ordinaires et leur permettent de goûter aux merveilles d'une existence peu émettrice de CO2."

A partir du 1er mai, date de l'ouverture de l'Exposition universelle, le site www.we-are-world.com, qui constitue en Chine la première communauté interactive d'individus et de familles ayant adopté un mode de vie écologique, permettra par ailleurs à chacun de calculer ses émissions de CO2. Le site fera la promotion au niveau national de la campagne intitulée : "Je m'engage pour dix actions en faveur d'une réduction des émissions de dioxyde de carbone". Et il demandera à ses visiteurs de "s'engager à adopter des modes de vie innovants".

Une mort sur cinq au Bangladesh due à l'arsenic contenu dans l'eau envoyé par ECODURABLE le 19/06/2010 @ 05:57

21% des morts au Bangladesh seraient imputables à la consommation d'eau de puits contenant de l'arsenic, même en petite quantité, selon une étude publiée samedi en ligne par le Lancet.

L'étude, conduite par une équipe menée par Habibul Ahsan, de l'Université de Chicago, a porté sur 11.746 adultes suivis pendant six ans, avec analyse de la concentration d'arsenic dans l'urine, dont 407 sont morts au cours de cette période.

Il en est ressorti que 21% des morts au Bangladesh et 24% de celles liées à des maladies chroniques pourraient être attribuées à la consommation d'eau contaminée à l'arsenic, à partir de concentrations de 10 microgrammes par litre. Plus la concentration d'arsenic dans le puits était élevée, plus le risque d'en mourir était important.

Une exposition à long terme à l'arsenic a été liée à des risques accrus de cancers du foie, du rein, de la vessie ou de la peau, ainsi que des maladies de coeur. C'est un problème de santé publique dans au moins 70 pays, qui a été qualifié par l'Organisation mondiale de la santé de "plus important empoisonnement de masse d'une population dans l'histoire".

A ce jour, l'association entre l'exposition à l'arsenic et la mort n'avait pas été étudiée, soulignent les responsables de l'étude, et les estimations des effets sur la santé de cette exposition avaient été basées seulement sur les concentrations élevées d'arsenic.

Page :  <  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  > 


CONSOMMATION

Webmaster :
Nicodem

Envoyer un message









Déjà 457058 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,153 secondes