ecodurable.fr

logo_ecodurable.jpg

Lundi 30 mars 2020

Accueil

Echos durables

AGENDA

FORMATIONS

REGLEMENTATION

LIVRES

GOOGLE ECODURABLE

 

Admin

Notre planète

Reporterre

Agir pour la planète

FLASH



Ce site est listé dans la catégorie Environnement : Développement durable énergies renouvelables de l'annuaire Referencement et Dictionnaire




Aidez au développement d'ECODURABLE.fr


ECODURABLE.fr,
ce portail consacré à l'écologie au jour le jour est à destination du grand public afin de mettre à sa disposition un large panel d'informations sur les choix intelligents en terme de développement durable.


Le prix du pétrol en temps réel.





Toutes les nouvelles

Poster une nouvelle

 

Page :  <  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  > 


Canada: l'oasis du monde envoyé par ECODURABLE.fr le 05/09/2009 @ 06:33

Lorsque l’on survole le sud de l’Europe et que l’on regarde à travers l’hublot, il est frappant de voir la couleur verte disparaître au profit du jaune. La terre est privée d’eau, la sécheresse déprime la nature qui finit par mourir.
.
La désertification du sud de l'Europe est palpable. Les pays très prisés par les touristes, comme la Grèce, l’Italie ou l’Espagne, risquent de devenir des déserts. La désertification de ces pays méridionaux est amplifiée par le réchauffement climatique, d’autres facteurs sont coupables comme l’irrigation intensive, l’industrialisation, l’agriculture et le tourisme.
. ...
C’est au Maroc que la preuve de la désertification est la plus flagrante. Le désert était là depuis le commencement des temps mais l’homme, avec ses exigences, accélère le processus. Les oasis ont été détruites bien souvent pour seulement alimenter les fours à poterie et faire face à la demande des touristes, les fleuves sont asséchés, il n’y a plus de vie, poussant un peu plus la population locale à l’immigration.
En Grèce, cette année le feu a menacé le sanctuaire d'Olympie, dédié à Zeus, qui accueillit les Jeux antiques de l'an 776 avant J-C jusqu'au IVe siècle de l'ère moderne. "Nous frôlons la catastrophe nationale, c'est sans précédent", a affirmé le porte-parole des pompiers, le pays a été placé en état d'urgence. La fumée était visible depuis le centre-ville d’Athènes. "Que tant de feux se soient déclarés en même temps dans tant d'endroits ne peut pas être le fruit du hasard" a déclaré le premier ministre Costas Caramanlis. Poussé par l’opinion publique, le chef du gouvernement se voit contraint de déclencher des élections anticipées.
Dès juillet l’Espagne était en feu et six pompiers ont péri dans un incendie à quelques kilomètres de Tarragone. Le jour comme la nuit, la chaleur était accablante, les broussailles devenaient pratiquement auto-inflammables. L’hyper urbanisation des côtes a détruit l’équilibre naturel de la flore et de la faune de la péninsule ibérique.
.
Aux États-Unis le feu était aux portes de Los Angeles. Le gouverneur de l'État de Californie, Arnold Schwarzenegger, ne cachait pas son inquiétude, l'incendie était à moins d'une trentaine de kilomètres au nord de Los Angeles. Le feu a parcouru plus de 50 000 hectares, 3 600 hommes ont été mobilisés dont deux sont morts, 10 000 personnes évacuées, 53 maisons détruites.


Dans toutes ces zones du monde très urbanisées, où parfois, pour faire pousser des fruits et des légumes, des serres sont installées sur des kilomètre, la consommation de l’eau augmente et assèche la nappe phréatique qui, quelques temps après, se régénère avec de l’eau salée de mers et des océans, faisant de cette eau un danger pour la santé de l’être humain.
Les compagnies de vente d’eau minérale ont vu leurs chiffres de ventes grimper car le consommateur est toujours plus avisé quand il est question de santé publique.
Au Canada l’eau coule généreusement et est une des richesses naturelles qui s’exportent notamment à son voisin Américain. Certains milieux s’interrogent sur l’opportunité de taxer l’eau au moins autant que le pétrole car elle va devenir plus rare que le pétrole sous peu.
...
Si aujourd’hui on dispose des possibilités pour organiser la vie de l’homme sans pétrole, notamment avec des énergies de substitution, nul n’entrevoit de pouvoir l’organiser sans Eau.

9 mois pour une maison à 3000 dollars envoyé par ECODURABLE.fr le 04/09/2009 @ 05:33

De l’enthousiame, du temps, et 3000 dollars : voilà ce qui suffit à Brian, 23 ans, pour construire 30 m2 habitables, sur le chantier qu’il a entrepris au sein du Dancing Rabbit Ecovillage, dans le Missouri. Ce qui nous fait du 100 euros le m2 : pour vous donner un ordre d’idée, le m2 construit et fini en France s’évalue à plyus ou moins 1000 euros TTC. Construite en terre et paille, sa forme arrondie accueille en une entrée qui se déroule vers un intérieur chauffé au poêle à bois, fabriqué maison, qui se révèle l’une des plus grosses dépense du chantier, avec … les clous. La liste des matériaux - et leur coût - est publiée sur le blog tinyHouse, ainsi que des photos de l’auto-constructeur et de son oeuvre en cours d’achèvement dont voici quelques aperçus, ainsi que le plan initial.
Dans la série construire pour pas cher, on retrouvez sur ecolopop :

* Les cabanes qui prolifèrent dans les Cévennes
* Construire un chauffe eau solaire pour 75 euros
* The Round House (Pays de Galles)
* Récupérer la terre de chantier pour fabriquer des briques


Déforestation en Amazonie : c’est comme la crise, ca va ca vient envoyé par ECODURABLE.fr le 03/09/2009 @ 20:37

Effet de dominos ? Baisse des cours du pétrole, montée du chômage, et … baisse des coupes d’arbres au Brésil : La déforestation en Amazonie a baissé de 46% en un an, selon les derniers chiffres diffusés par l’Institut brésilien des études spéciales (INPE), commentés ce jour par l’AFP. Entre août 2008 et juillet 2009, ce sont effet 4.375 km2 de forêt qui ont été déboisés, contre 8.139 km2 entre août 2007 et juillet 2008.

Le ministre brésilien de l’Environnement Carlos Minc s’est félicité mercredi des chiffres de l’année écoulée, qui devraient être, selon lui, “les plus bas en vingt ans”.

Cependant, en juin et juillet le rythme des déboisements est reparti à la hausse. En juillet, 836 km2 de forêt ont encore été dévastés –soit une superficie équivalente à la moitié de la ville de Sao Paulo– mais cela représente “une chute de 56% par rapport à la moyenne des mois de juillet depuis 2004″, a souligné le ministre.

Les chiffres préliminaires présentés mardi par l’INPE ont été obtenus grâce à un système qui utilise des images de basse résolution couvrant uniquement les zones de plus de 25 hectares. Les chiffres définitifs seront établis en fin d’année grâce au système Prodes qui utilise des images plus précises.

Rentrée scolaire: faites une rentrée Ecodurable envoyé par ECODURABLE.fr le 03/09/2009 @ 05:52


1- LE PAPIER RECYCLE


Voici une opportunité remarquable pour réduire l’impact environnemental de la rentrée. En effet, aujourd’hui, 42% du bois exploité commercialement dans le monde sert déjà à fabriquer du papier . Il faut dire que la fabrication d’une tonne de papier vierge nécessite entre 2 et 3 tonnes de bois. La France est l'un des pays européens qui importe le plus de papier issu de forêts anciennes, avec par exemple 6,9% de papier en provenance des forêts finlandaises. N’oublions pas non plus que le papier engendre des problèmes au niveau de l’eau utilisée pour sa fabrication, cette dernière étant évidemment polluée par les procédés industriels.

Préférez donc le papier recyclé, dont la fabrication nécessite 20 fois moins d’arbres, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie que celle du papier blanc ; de surcroît, une tonne de papier blanc requiert l’exploitation de l’équivalent de 50 à 100 m2 de forêt, alors qu’une tonne de vieux papier permet de fabriquer 900 kg de produits recyclés neufs . Et contrairement à ce que l’on a l’habitude de croire, un papier recyclé peut être tout aussi blanc et doux que son homologue non-recyclé. Idéalement, privilégiez le papier recyclé post-consommation contenant des fibres issues d’un papier déjà été utilisé, comme par exemple les invendus de journaux ou de magazines (un papier recyclé doit contenir au moins 50% de fibres de récupération ), au papier recyclé pré-consommation ou post-industriel (fabriqué à partir de chutes de papier propres d’usines ou des rebuts d’imprimeries).
Sur la plupart des produits en papier, une offre écologique existe désormais. Le top du top : depuis 2005, toute une gamme de produits (cahiers, blocs, carnets, feuillets mobiles et copies doubles) portant l’écolabel « NF Environnement » sont désormais disponibles, notamment proposés par des marques ayant pignon sur rue comme Conquérant, Clairefontaine ou Rhodia/Calligraphe. Cet écolabel officiel établi sous le contrôle de l’ADEME garantit à la fois la qualité d'usage et les caractéristiques écologiques du produit.

2- LES AUTRES PAPIERS

Une alternative consiste à acheter des fournitures en papier certifié issu de forêts gérées dans les conditions du développement durable : le label le plus répandu est le FSC (Forest Stewardship Council), créé et géré par la première association mondiale de protection de l’environnement, WWF . Il signifie que le papier provient de forêts exploitées dans le respect de l’environnement et des populations locales. Ce papier a ainsi été choisi pour les impressions des nouvelles aventures de Harry Potter.

La dernière option consiste à utiliser du papier à base de fibres végétales telles que le chanvre, le kenaf ou même des déchets agricoles issus des cultures de la banane, du café ou du tabac (ainsi, les très beaux produits de Costa Rica Natural Paper).

Enfin, il est aussi possible de donner une dimension « éthique » au papier de la rentrée. Ainsi, Aide et Action, la première association française de parrainage propose depuis plusieurs années au moment de la rentrée, un cahier de textes solidaire "Ecoliers du monde" vendu chez Carrefour, illustré de photos présentant le mode de vie des écoliers à travers le monde et dont un pourcentage des ventes est reversé à l'association pour permettre à des enfants du Sud d'aller à l'école. Dans le même esprit, Clairefontaine propose depuis 2004 une gamme de produits-partage : différents cahiers illustrés de photos d’enfants sont ainsi vendus en magasins et via Internet au profit de l’Unicef, et dans d’autres cas, chaque cahier acheté a pour contrepartie un cahier donné à l’Unicef pour des enfants défavorisés (2 millions de cahiers sont donnés au minimum par le papetier à l’organisation).

3- LES CRAYONS

Il est aujourd’hui possible de trouver des crayons en bois naturel qui sont exempts de vernis et teintures. Mieux encore : des crayons (y compris des crayons de couleur) fabriqués à partir de bois issu de forêts gérées durablement et portant le label FSC sont désormais disponibles, parfois dans les grandes surfaces qui se sont engagées à soutenir ce label (comme Carrefour ou Champion) et dans tous les cas par correspondance sur les sites Internet marchands spécialisés dans les fournitures de bureau écologiques et responsables (voir blog.unbureausurlaterre.com). Sachez enfin que désormais un écolabel officiel existe pour les stylos mais aussi les crayons ou les feutres... Il a été adopté début 2008 et peu de produits le portent encore, mais si vous avez l’occasion demandez-le pour inciter producteurs et distributeurs à s’engager dans la démarche.
Pour les crayons à papier noir, préférez-leur le porte-mines qui est durable et rechargeable ce qui limite les atteintes à l'environnement tout au long de la vie du produit.

4- LES STYLOS A PLUME

Préférez les stylos à plume, même si un inconvénient majeur demeure : les cartouches. Pour y remédier, essayez plutôt les stylos à plume avec réservoir. Vous remplissez ce dernier avec un encrier et pouvez ainsi réutiliser ce stylo des milliers de fois ! Ce type de stylo ne convient cependant pas aux plus jeunes car le remplissage du réservoir peut être un peu délicat.
En ce qui concerne les encres, la bleue est généralement à base d'eau mais ce n'est pas toujours le cas des encres rouges, vertes, violettes,... : pensez à lire les étiquettes !

5- LES STYLOS A BILLE

Là aussi, la version rechargeable est conseillée ! Une marque comme Bic propose désormais des versions rechargeables de ses modèles de base. Il faut simplement que votre enfant renonce à avoir le dernier stylo à mode… d’autant plus que plus les objets sont à la mode, plus ils se démodent et passent rapidement à la poubelle quel que soit leur état de fonctionnement  ! Certains stylos sont même fabriqués en matière première environnementalement responsable, comme par exemple du bois portant le label écologique FSC ou du plastique recyclé, issu dans certains cas de gobelets en plastique ! Preuve que cette démarche gagne du terrain : la célèbre marque de stylos Pilot a lancé en 2006 une gamme de 17 produits Begreen (stylos billes, marqueurs, …) fabriqués intégralement en plastique recyclé .

6- LES FEUTRES

Les feutres traditionnels étant toxiques, il faut leur préférer les feutres à base d’eau ou d’alcool, moins dangereux pour la santé et facilement lavables sur les tissus. On en trouve désormais aussi à base de colorants alimentaires. Enfin, si vous en trouvez, souvenez-vous que les feutres rechargeables permettent d'économiser du plastique et de limiter la prolifération des déchets. Et gardez à l’esprit qu’une alternative aux feutres consiste à utiliser des marqueurs gras (crayons de cire ou pastels, qui n’ont pas de coque en plastique et génèrent donc peu de déchets) ou des crayons de couleur (voir plus haut).

7- LES CORRECTEURS


Les correcteurs liquides ne sont pas adaptés aux enfants, sachez-le ! Il existe cependant désormais des correcteurs liquides sans solvant, à base d'eau ou d'alcool, qui ne sont pas toxiques pour les enfants. Une alternative est d’employer du ruban correcteur couvrant. Et, cela dit, la solution la plus écologique est encore d’apprendre à barrer proprement !

8- LES SURLIGNEURS

Les surligneurs fluo contiennent des ingrédients tous plus toxiques les uns que les autres. Préférez-leur des surligneurs-crayons en bois non coloré et non verni, avec une mine sans plomb. Si vraiment c’est un marqueur qu’il vous faut, choisissez-le avec une encre à base d'eau (marquage non permanent) ou d'alcool (marquage permanent) et sans métaux lourds, de préférence en polypropylène (symbole PP - moins dangereux pour l’environnement que le PVC, dont l’incinération est très polluante pour l’atmosphère). Attention, seul un quart des marqueurs commercialisés ne contient pas de solvants organiques toxiques  : là encore, lisez bien les étiquettes ! Et n’oubliez pas, au moment de les jeter, que les marqueurs et autres correcteurs sont de petits déchets chimiques qu’il vaudra toujours mieux, si vous le pouvez, déposer dans la déchetterie…

9- LA COLLE ET LE RUBAN ADHESIF

Bon à savoir : dans certaines colles, le solvant toxique est remplacé par de l’eau. Il s’agit généralement de colle en bâton ou de colle blanche universelle. Encore mieux : il existe des colles naturelles fabriquées avec une base végétale. Certains pots ou sticks proposés sont même rechargeables, ce qui permet de diminuer les déchets (surtout pour la colle en bâton, qui génère plus de déchets d’emballage). Enfin, si l’on vous demande d’acheter du ruban adhésif, essayez de voir quel est l’usage prévu et s’il est possible d’employer plutôt des trombones, des agrafes ou de la colle non toxique, toutes ces solutions étant plus écologiques…

10- LES REGLES

A privilégier : les règles en bois, si possible certifié par un label écologique, ou en métal, non colorées et non vernies. Les règles en plastique ne sont pas conseillées car peu solides et parfois utilisées à d’autres fins -catapultes, sabres…- qui ne contribuent pas à augmenter leur durée de vie ! Sachez néanmoins qu’il en existe désormais en plastique recyclé.

11- LES TAILLE-CRAYONS

Là aussi la version bois ou métal est à privilégier même si vous risquez de vous heurter à la maîtresse de votre bambin qui préfère, elle (et on peut la comprendre !) les taille-crayons avec réservoir. A vous de lui expliquer les vertus écologiques et pédagogiques des bons vieux taille-crayons d’antan !

12- LES AGRAFEUSES

L’option écologique du moment est l’agrafeuse sans agrafe, qui évitera aussi à votre enfant de se blesser les doigts en attachant ou en détachant les feuilles : ce système ingénieux et facile à trouver découpe une languette dans les feuilles de papier et la replie, un peu comme lorsque l’on corne soi-même le coin d’une série de feuilles.

13- LES GOMMES

Celles en PVC et colorées sont à éviter. Pas besoin non plus d’étuis, qu’ils soient en carton plastifié ou dans des étuis en plastique. Les mieux sont celles en caoutchouc naturel, non colorées et sans étui. Le caoutchouc est en effet une matière première naturelle et renouvelable. En outre, la culture de l’hévéa est principalement assurée par de petits producteurs des pays du Sud et le caoutchouc fait ainsi vivre de très nombreuses familles dans ces pays. Qui sait, nous pourrons même peut-être, un jour prochain, acheter des gommes en caoutchouc issu du commerce équitable !

14- LES COUVERTURES DE LIVRES

Faites preuve de créativité en réutilisant des posters représentant les idoles de vos enfants ou tout autre papier dont vous disposez, recyclé si possible, de préférence au plastique. Sinon, pensez au Kit Plio développé par Handicap International dans la lignée de son Sac à Sapin.
Il s’agit d’un kit pratique pour couvrir les livres scolaires, comprenant des feuilles plastiques prédécoupées qui s’adaptent à tous les formats, des pastilles et bandes adhésives, avec en prime, des étiquettes représentant des personnages de bande dessinée pour égayer et personnaliser l’ensemble. Le Kit Plio est vendu 5 euros dans les librairies-papeteries et dans les supermarchés, un euro par kit vendu étant consacré à l’action en faveur des enfants handicapés.

15- LES CARTABLES


Pour les sacs à dos ou cartables, une option tant pratique qu’environnementalement responsable est d’opter pour une marque proposant une garantie de plusieurs décennies ou à vie sur ses produits (avec le plus souvent une réparation gratuite pendant ce temps), comme Jansport ou Eastpak. Pensez également aux produits en élastomère thermoplastique (TPE), disponibles depuis cette année ; ce procédé, utilisé entre autres sur certains produits Lafuma, permet de fabriquer des cartables sans polychlorure de vinyle (PVC), un matériau encore trop souvent utilisé qui dégage des substances toxiques lors de son incinération. Du côté des tissus végétaux, Savebag propose une gamme en coton et ramie (la fameuse ortie blanche de Chine, une plante textile assez robuste) qu’on peut trouver en boutiques (voir la liste sur www.savebag.com).L’adolescent pourra également apprécier le sac en chanvre (!) sur la boutique en ligne Terre de chanvre. En moyenne, il faudra débourser 60 euros pour ce genre de cartable.Les produits de type « cuir végétal » n’étant pas disponibles en France, une dernière alternative écologique est d’opter pour des produits en toile conçus de manière à limiter leur impact sur l'environnement, comme ceux développés en France par la marque Lafuma avec l’association écologiste WWF : toute une gamme de sacs et trousses scolaires est ainsi disponible pour les 4-6 ans et les 7-10 ans, dont une partie du prix de vente est en outre reversée au WWF.

Copenhague J-100 envoyé par ECODURABLE.fr le 02/09/2009 @ 05:26

A 100 jours du début de la Conférence de Copenhague, Jean-Louis BORLOO, Ministre du Développement durable lance un site Internet pour sensibiliser les Français aux enjeux de ce grand rendez-vous international sur le climat qui se déroulera du 5 au 18 décembre.

« En décembre 2009, à Copenhague, tous les pays devront s’engager sur des objectifs précis et contraignants de réduction de leurs émissions de CO2.
Copenhague, c’est le rendez-vous de la dernière chance.C’est aussi une question de survie : si nous ne parvenons pas à un accord, nous allons vers des bouleversements majeurs et irréversibles. Nous pouvons encore inverser la tendance en construisant un nouveau modèle de croissance plus sobre en carbone et en énergie » précise Jean-Louis BORLOO.

“Présent à COPENHAGUE pour l’avenir”


le site www.copenhague.developpement-durable.gouv.fr proposera chaque jour aux internautes de retrouver des interviews d’experts, des informations sur les bonnes pratiques en France et en Europe, sur la coopération internationale française, des chiffres clés sur le climat, un agenda des prochaines étapes et des informations sur l’avancée des négociations d’ici Copenhague…

Concours photo biodiversité : see the bigger picture envoyé par ECODURABLE.fr le 01/09/2009 @ 05:27

Plus que deux semaines pour participer au concours photo “See the Bigger Picture”.
Organisé par la Convention sur la diversité biologique (CDB), National Geographic et outenu par Airbus, Le concours photo “See the Bigger Picture” a pour objectif d’encourager les enfants à redécouvrir la nature, à s’initier à l’importance de la biodiversité et à réfléchir à leur rôle dans sa conservation.
En téléchargeant leurs photos sur le site see the bigger picture, les enfants rejoignent une communauté virtuelle dédiée à la préservation de la vie sur terre, et peuvent gagner un voyage au siège de National Geographic à Washington.

Au rythme actuel de perte de la biodiversité, on estime qu’à travers la planète, un territoire de 1,3 milliard d’hectares - soit approximativement une fois et demie la taille des Etats-Unis - aura complètement perdu ses niveaux originels de biodiversité d’ici à 2050. Cela conduira à une grave perte de ressources vitales, ainsi qu’à un appauvrissement génétique et culturel. Pour sensibiliser et encourager chacun à réfléchir à ce problème, l’ONU a déclaré 2010 Année Internationale de la Biodiversité.

“See the Bigger Picture” soutient Green Wave (la « Vague verte ») et constitue un préambule à l’Année Internationale de la Biodiversité en 2010. Le concours photo, lancé en juin 2009, s’achèvera le 8 septembre. Cette campagne est destinée à sensibiliser les enfants, parents et éducateurs du monde entier à l’importance de la biodiversité et de la préservation des écosystèmes menacés.


Le site : http://www.seethebiggerpicture.org/

Page :  <  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  > 


CONSOMMATION

Webmaster :
Nicodem

Envoyer un message









Déjà 492311 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,199 secondes